logo-black-square.png
QUOI

Bogglebang est un studio d'enregistrement et une installation de production musicale à moins de 20 minutes de Bruxelles, Belgique. 


Il se compose d'un bâtiment ultra-silencieux construit à cet effet, d'une belle sélection de matériel et d'années de savoir-faire et d'expérience professionnelle. 


Entre ses claviers vintage, son acoustique immaculée et une configuration audio en réseau à 128 canaux, vous avez ici le charme analogique et la flexibilité numérique à portée de main. 

QUI

Bogglebang est l'atelier de Brecht De Man, musicien, technologue et universitaire. En plus de diriger le studio, Brecht est directeur de recherche à PXL-Music et enseigne au Conservatoire royal de La Haye
Il est directeur à l'Audio Engineering Society et président de sa section belge, et détient un doctorat en ingénierie électronique du Centre for Digital Music à Londres.  ​

Après avoir travaillé près de 10 ans au Royaume-Uni, le studio apporte un mélange d'héritage et innovation britannique sur le continent. 
De l'acoustique à l'électronique, chaque aspect du studio a été conçu à la perfection, planifié et construit sur plusieurs années. Aucune approche n'est trop créative ici - grâce à une compréhension avancée des outils et de la physique du son, nous arriverons au son dont vous avez besoin. 

Sortez et vous vous retrouverez entouré de pâturages et d'écuries dans la belle campagne. Nous savons que l'acoustique et l'équipement de qualité studio ne sont qu'une partie de l'expérience, donc en plus de notre soutien et de notre encadrement professionnels, vous pouvez profiter de la nature, passer du temps avec des chats, aller voir les chevaux, devenir ami avec les moutons…  

Le studio se trouve dans une magnifique maison de ville du XIXe siècle, appelée « Villa Vogelenzang » (la « Villa des Chants d'Oiseaux »). C'est un lieu historique car cette villa jouait un rôle majeur dans l'industrie avicole belge autrefois florissante et dans la jeunesse de Gerard Walschap (1898–1989), trésor littéraire national.

Ce lieu fut affectueusement renommé « Bogglebang » par l'écrivain australien Gareth Dickson. La suite, comme ils disent, c'est de l'histoire...